Guide de pêche touristique au pays des mille lacs 
  Francais
 
Home Où pêcher Eaux Espèces Méthodes de pêche Services Utile à savoir  
FishinginFinland.fi > Espèces > Autres espèces 
Aspe
Brème
Brochet
Corégone lavaret
Gardon
Hareng de la Baltique
Ide
Lotte
Omble chevalier
Ombre
Perche
Rotengle
Sandre
Saumon
Saumon d’eau douce
Truite arc-en-ciel
Truite de lac
Truite de mer
Autres espèces

Autres espèces

 

Photo: Antti Koli
Le corégone blanc (Coregonus albula). La vimbe de la Baltique, aussi connue sous le nom de brème de la Mer Noire (Vimba vimba). Les rapides de Vanhankaupunginkoski, sur le fleuve Vantaanjoki.
Le corégone blanc (Coregonus albula).

Les eaux finlandaises abritent beaucoup d’autres espèces de poisson et certaines d’entre elles peuvent surprendre les pêcheurs au leurre. En plus des espèces les plus fréquentes, quelques espèces de poisson plus rares et moins appréciées offrent des expériences de pêche palpitantes aux pêcheurs très versés dans leur capture.

Le corégone blanc et l’éperlan

Le corégone blanc, n’est pas une surprise pour les pêcheurs à la ligne. Le corégone blanc, de petite taille, prospère dans les zones de pleine eau des grands lacs. Il représente l'espèce pêchée la plus significative pour les professionnels de la pêche dans les eaux intérieures et fournit une importante nourriture aux poissons prédateurs. Jusqu'ici, personne n'a découvert une méthode qui incite le corégone blanc à attaquer un leurre.

Encore plus petit que le corégone blanc, l’éperlan (Osmerus eperlanus) constitue une autre espèce dominante dans les grands lacs et une autre source majeure de nutrition pour les poissons prédateurs. L’éperlan est aussi présent en grand nombre dans les eaux côtières et il est parfois empressé d’attaquer les Jigs.

Photo: Risto Jussila 
L'ablette (Alburnus alburnus).
L'ablette (Alburnus alburnus).
 

Quelques cyprins

L’ablette et la brème bordelière (Abramis bjoerkna) peuplent la plupart des grands et moyens lacs du sud et du centre de la Finlande. On trouve du chevesne et de la vimbe de la Baltique dans certaines rivières du sud et sur la côte. Le petit carassin commun est l’unique espèce présente dans bon nombre de petits étangs boueux. Dans les eaux des baies des grands lacs, il peut peser quelques kilos. La vandoise vit dans les eaux limpides de l'est et du nord de la Finlande et sur la côte.

On trouve duchevesne (Leuciscus cephalus) et de la vimbe de la Baltique (Vimba vimba) dans certaines rivières du sud et sur la côte. Le petit carassin commun (Carassius carassius) est l’unique espèce présente dans bon nombre de petits étangs boueux. Dans les eaux des baies des grands lacs, il peut peser quelques kilos. La vandoise (Leuciscus leuciscus)vit dans les eaux limpides de l'est et du nord de la Finlande et sur la côte.

Photo: Jari Tuiskunen 
La brème bleue (Abramis ballerus). Très présente dans plusieurs lacs, elle se laisse rarement prendre.
La brème bleue (Abramis ballerus). Très présente dans plusieurs lacs, elle se laisse rarement prendre.
 

   
La tanche (Tinca tinca) vit dans les eaux de baies surabondantes et peu profondes, sur la côte et dans plusieurs lacs aux eaux surabondantes au sud et au centre de la Finlande. Les étés chauds du début du 21e siècle ont été propices à la reproduction et à la croissance des tanches. Par endroits, les stocks sont fournis et de nombreux individus pèsent quelques kilos. La carpe (Cyprinys carpio) peuple les eaux peu profondes des baies et les embouchures des rivières sur la côte, et çà et là les lacs aux eaux surabondantes au sud de la Finlande. La plus grosse carpe capturée en Finlande pesait plus de 20 kilos.

Les poissons démersaux et les espèces importées

Le flet vit sur la côte sud et sud-ouest, mais peu de personnes pêchent le flet à la ligne. Dans bon nombre de lacs, sur la côte et dans certains systèmes fluviaux, les peuplements d’anguilles (Anguilla anguilla) s’avèrent insuffisants. Depuis les années 1990, quelques lacs ont été repeuplés avec un grand nombre d'anguilles et, par endroits, elles sont pêchées à la ligne avec un engin à hameçons. La morue (Gadus morhua) habite sporadiquement les plans d’eau finlandais et très peu de personnes la pêchent.

Photo: Antti Koli 
Le flet (Platichthys flesus). La zone maritime au large de Hanko est la meilleure zone de Finlande pour la pêche au flet.
Le flet (Platichthys flesus). La zone maritime au large de Hanko est la meilleure zone de Finlande pour la pêche au flet.
 

Truite grise (Salvelinus namaycush) également appelée omble de lac, peuple le lac Inarijärvi. Cette espèce est native des Grands Lacs d'Amérique du Nord. Typiquement, un spécimen pêché pèse entre une livre et deux kilos.

Les ombles de fontaine (Salvelinus fontinalis) ont elles aussi des migrantes d'Amérique. Elles ont constitué des peuplements qui se reproduisent naturellement dans le cours amont de la rivière Kemijoki, se substituant aux stocks naturels de truites dans le secteur. Actuellement, l'espèce est présente dans quelques rivières du sud de la Finlande. Typiquement, un spécimen pêché pèse 200 grammes en Laponie et légèrement moins d'un kilo dans le sud de la Finlande.

La grémille (Gymnocephalus cernuus) visqueuse, à la dorsale épineuse est une prise accessoire fréquente en pêche sur glace dans tout le pays, à l’exception de la Laponie du nord. Aucun pêcheur sur glace n’a confirmé l’utilisation de la grémille comme aliment. Cependant, des fabricants finlandais de conserves approvisionnent en mets raffinés, à base de grémille, les meilleurs repas organisés par le Président de Finlande. Au 19e siècle, la Cour du Tsar à St. Petersbourg était approvisionnée en grémille finlandaise.

 
 
© FishinginFinland.fi 2013–2021
 

Taille habituelle: 0,01–21.44 kg

Hébergement

Informations supplémentaires